Projection « Autonomies » de Nazzarena Matera

28 novembre 2019 à 19h30 / Nazzaréna Matéra

Un film de Nazzaréna Matéra (réalisatrice de « la Pandémie du nouveau monde ») sur les voies de l’autonomie. Le film a été présenté au Congrès annuel de l’Association des Maires ruraux de France le 20 septembre dernier.

Réalisé par Nazzaréna Matéra et Christophe-Emmanuel Del Debbio, avec le soutien de l’association Savoir Fête et les 230 souscripteurs de la plateforme Ulule
Montage et animations 3D: Abdelhak Zidouni
Durée: 1h06

Le site internet du film

Voir la bande-annonce du film

Cette projection « citoyenne » ouverte à tous est suivie d’un échange en présence de l’équipe du film.

Présentation

Comment m’émanciper dans un monde devenu insupportable? Comment échapper à un système aliénant ? La quête d’une réponse m’a fait voyager dans l’espace et dans le temps. Au fil des rencontres, on me dit que l’autonomie, c’est d’abord choisir ses dépendances, et faire valoir sa légitimité par rapport à la légalité. Mais l’autonomie, ce n’est pas l’autarcie.

Un maire m’explique qu’on peut co-construire des projets en associant les citoyens, et déboucher sur une démarche « municipaliste ». Mais pour interagir avec les autres, il faut dépasser les égos et développer le « précieux facteur humain ».

Enfin, pourquoi ne pas s’inspirer de la communauté des Escartons, dans les Alpes, qui avaient signé en 1343 une charte, et ainsi reconquis leur autonomie politique et sociale jusqu’en 1789 ?

Ils interviennent dans le film:

  • La ferme du Bec-Hellouin
  • la Maison autonome Baronnet
  • l’éco-lieu Eotopia
  • l’éco-centre Alôsnys
  • Yvan Lubraneski, maire des Molières
  • Roland Gori, psychanalyste
  • Pablo Servigne, ingénieur agronome,
  • Mireille Delmas-Marty, juriste-constitutionnaliste
  • Patrick Viveret, économiste,
  • Elsa Giraud, historienne.

Nazzaréna Matera, Auteure – réalisatrice

Née en Calabre, Nazzaréna Matéra a grandi dans les Hautes-Alpes, à Guillestre. Parallèlement à son métier d’assistante de vie, sa fibre créatrice s’exprime dans la rédaction de poèmes et de chansons, pour lesquelles elle est auteure-compositrice et interprète. Elle s’essaie aussi à l’écriture de pièces de théâtre dont elle joue quelques saynètes en 2010 au théâtre de l’Épée de bois, à la Cartoucherie de Vincennes.

En 2009, elle entame une série d’interviews lors de la grippe H1N1, qui aboutira en 2012 à la réalisation de son premier documentaire sous forme d’une enquête et d’une quête : « La Pandémie du nouveau monde », L’Éveil des consciences citoyennes. De nouvelles interrogations sur l’indépendance énergétique et alimentaire et son aspiration à un mode de vie proche de la nature l’amènent à s’intéresser au personnes vivant en autonomie dès 2013.

Elle aboutit deux films documentaires en septembre 2019 :
– « Autonomies », qui traite des éco-lieux, des collectifs, mais aussi de la démocratie locale, des lois, et de la prise en compte des interdépendances à tous les niveaux sur la planète.
– « La Communauté des Escartons », sur l’histoire d’une communauté, située entre les Hautes-Alpes et l’Italie, qui a signé un contrat politique et social au XIVe siècle, lui permettant de s’affranchir en presque totalité de la tutelle du Dauphin. Les Escartons perdureront durant quatre siècles et douze générations.

Christophe-Emmanuel Del Debbio, co-réalisateur

Christophe-Emmanuel Del Debbio a une formation de bibliothécaire-documentaliste. Il travaille comme « zappeur », puis documentaliste pour l’émission de télévision de France 5 Arrêt sur images, de 1996 à 2002, puis pour une télévision associative parisienne, Zaléa TV, de 2002 à 2007. Là, il apprend le maniement de la caméra et le montage, et se spécialise dans la critique des médias, avec deux films:
– « Désentubages cathodiques », co-réalisé avec Zaléa TV, sorti en salles en 2005.
– « Banlieues sous le feu des médias », sorti en salles en 2006.
Parallèlement, il intervient pour des cours d’analyse de l’image et de critique des médias dans des collèges, des lycées et des formations pour adultes jusqu’en 2016. Il co-réalise le premier documentaire de Nazzaréna « La Pandémie du nouveau monde », et participe à l’écriture et la réalisation d’« Autonomies ».

Informations pratiques

Tarif: Tarif libre et en conscience

Horaires: Accueil à partir de 19h, démarrage de la projection à 19h30 (durée: 1’06) suivie d’un échange avec les auteurs-réalisteurs. Possibilité de partager une collation à l’issue de la projection à partir de vos contributions culinaires, bio-vévégétariennes de préférence.

Localisation: l’arbre aux étoiles – 168 impasse d’Aumale – Le Feugré – 27210 Fatouville-Grestain (informations relatives aux modalités d’accès sur la page contact du site).


Revenir à la liste des évènements