Atelier Laisser partir, ou laisser être…

Mercredi 2 novembre 2022 / Animateur : Claire Marie

Print Friendly

Approche

Entre mort, impermanence et renaissance

Journée de partage dans la prolongation du festival La mort vous veut du bien des deux jours précédents.

Pourrait-on penser la mort comme le fil d’impermanence qui brode la tapisserie de nos vies ?

Le deuil fondamental de notre naissance lorsque l’on quitte la matrice maternelle, suivis des autres… Les premiers abandons de l’enfance, des parents qui divorcent … une maison ou une école que l’on quitte. Plus tard, les amours qui se finissent, un travail que l’on perd, un pays dont on s’exile. Puis… vient le temps de la retraite, du recueillement dans l’épreuve de la vieillesse, d’une maladie …

En accueillant la mort durant ce festival, nous allons la réveiller… A l’extérieur d’abord, ancêtres, esprits bienveillants, fantômes vivants ou affamés, mais aussi peut-être à l’intérieur de nous, les parties délaissées ou endormies de nos psychés.

Intention de cette rencontre :

Je propose une journée de partage où j’aimerais nous offrir le temps d’écouter ces esprits, pour les honorer, les nourrir, voire les apaiser…

Etre présent de façon consciente à ce qui aura émergé durant ce festival.

Aidés de l’énergie de l’hiver, nous créerons un espace où nous pourrons accueillir ces parties en nous, conscientes ou endormies, qui pleurent de devoir mourir.
En étant soutenu par l’espace du groupe, dans la sagesse de nos intérieurs, nous pourrons les laisser partir, ou simplement ne plus les combattre, les laisser être, faire confiance au rythme des saisons pour donner une chance à la graine de vie qui se cache derrière toute mort, de renaître au printemps.

Et c’est alors qu’on pourra peut-être, ensemble, prononcer les mots suivants : la Mort ne nous apprend pas seulement à dire au revoir, elle peut être notre guide pour nous enseigner à mieux accueillir la vie.

Claire Marie

Bonjour, je suis psychologue, chamane, auteur et chercheuse. Formée dans le courant de l’ethnopsychiatrie, j’ai été initiée aux techniques thérapeutiques de la médecine Aztèque il y a 16 ans. Au fil des années, d’autres courants spirituels et cultures ont touché mon corps et mon âme : le bouddhisme zen, la spiritualité des montagnes de l’Himalaya, la puissance de la terre britannique et de ses arbres, sans bien sûr omettre l’énergie christique, culture dans laquelle j’ai choisie de m’incarner. Sculptée par ces lignées énergétiques, j’ai, avec le temps, développé une pratique thérapeutique intégrative qui travaille à l’unification de l’âme, du corps et de l’esprit.

Dans les cultures premières, la matière est considérée comme le prolongement de l’invisible. Tout existe dans une continuité, rien ne meurt tout se transforme. Ainsi les individus ne vivent pas la dualité mort-vie, santé-maladie, matière-subtile de façon aussi prégnante qu’en Occident et les rituels autour de la mort issus de ces cultures me semblent être la manifestation de cette fluidité. Je les comprends comme des portes que, nous occidentaux, nous pouvons emprunter avec respect et humilité pour nous relier au rythme profond de la Nature, à la force transformation-renaissance qui imprègne toute la Création.

Je ne prétends aucunement être porteuse ou ambassadrice des lignées mexicaines et bouddhistes telles qu’elles seront abordées et manifestées lors de ce festival mais ces cultures m’ont touchée et transformée de façon profonde. Depuis mon expérience des groupes et de la joie que j’ai d’improviser avec l’invisible, je ferai de mon mieux pour être au service de ce qui doit advenir, dans la spontanéité et le respect du champ spirituel que cette rencontre ouvrira.

En guide de clôture du festival sur lequel j’interviens, je me propose donc d’animer une journée d’intégration le Mercredi 3 Novembre sur le thème : « Laisser partir, ou laisser être, entre mort, impermanence et renaissance ». Cette journée sera l’occasion d’être présent de façon consciente à ce qui aura émergé pour vous durant ce festival. De l’honorer à l’entrée de l’hiver afin que la graine de vie, qui se cache derrière toute mort puisse devenir naissance au printemps.

Tarifs
70 Euros pour les personnes ayant participé au Festival
85 euros pour les personnes venues uniquement à cet atelier

Services
Pour ceux qui dormiraient sur place la veille au soir (40€ la nuitée avec le petit déjeuner), les draps sont fournis. Merci de bien vouloir apporter votre serviette de toilette et vos produits de douche (respectueux de l’environnement dans la mesure du possible car ce sont les roseaux qui retraitent les eaux usées, merci de votre compréhension !).

Horaires

  • Accueil thé / café / tisanes à partir de 9h30
  • Démarrage de l’atelier à 10h
  • Déjeuner partagé à 13h
  • Fin de l’atelier à 17h

Contacter l’animatrice ou en savoir plus
formation.clairemarie@gmail.com

http://www.psychologuechamane.com

Repas
Repas de midi sortis du sac, et partagés. Merci de privilégier une nourriture bio-végétarienne. Cuisine à disposition.


    Print Friendly

    Revenir à la liste des évènements