Prières et inspirations envers le cœur et l’esprit

Je ne pourrais pas dire que ce nous vivons est une bonne nouvelle.

Oui l’air se purifie, les eaux se dépolluent, elles retrouvent de la clarté, les animaux goutent à nouveau le sens de la liberté.

Surement le brouillard qui englobe habituellement notre belle planète se dissout et permet à d’éventuels passagers interstellaires de mieux percevoir sa beauté et son fameux bleue cosmique 🌎

Mais au niveau humain, je ressens plutôt le drame, la tragédie. Ce que nous vivons est un cauchemar.

Comment dire le contraire ? Comment ne pas être touché par toutes ces personnes qui tombent malades et qui meurent par centaines ? Comment ne pas être angoissé, anxieux ? C’est impossible et complètement contre-nature vu ce qui se passe.

Ce serait nier son émotionnel. Ce serait fermer les yeux du cœur. Chaque être humain a des liens avec d’autres et est nécessairement inquiet pour ses parents, ses cousins, ses enfants, ses copains.

Comme j’ai pu l’écrire, nous passons par une épreuve, celle qui nous demande d’aller chercher notre foi, le sens du sacré, le sens de la vie et de la mort aussi. Nous passons par une sorte de goulot – je vais préférer dire « passage » – qui nous pousse à aller vers la transparence, celle de notre authenticité et de la vérité. Nous ne pouvons plus nous raconter d’histoire-là. Ce n’est plus le moment.

Nous y avons d’ailleurs été préparé depuis une dizaine d’années, même plus, avec nombre de prises de conscience, la hausse vibratoire de la planète, l’accélération du temps, les ressentis « psi » qui augmentent (pensée commune, clairvoyance, clairaudience, clair ressenti, sentiment d’unité, empathie avec le monde animal, médecine alternative, saut quantique au niveau du monde scientifique etc. etc. la liste est longue).

Il me semble que nous ne pouvons que nous faire tout petit
Tout petit et grand

🌿 Petit, en allant vers notre humilité et le pardon.
Oui pourquoi pas exprimer le pardon, c’est une énergie très pure et fortement constructive (n’est-ce pas Clémence Delon bon anniversaire !). L’humilité parce que nous sommes tout petit sur cette planète face à la beauté du vivant, ses montagnes, ses cascades, ses lions et ses forêts.

🌿 Grand, en allant dans la reliance. Par la prière.
Oui c’est le moment de prier. De prier avec le cœur, avec ce qui fera sens pour vous. Grand parce que quand on se relie au vivant, au sacré, aux forces évolutives, votre aura décuple, centuple, se multiplie et énergétiquement vous vibrez telle une montagne sacrée. Ancrée profondément à la lumière de Gaia et reliée à vos étoiles cosmiques.

Je fais partie de ceux qui vous diront que nous avons toute notre place sur terre. Je ne dirais pas que la planète vivrait mieux sans nous. C’est une expérience commune. Nous sommes dotés de conscience afin de ressentir le vivant, de ressentir la Pachamama qui elle-même nous ressent, ne l’oubliez-pas. Nous sommes observés et attendus par les intelligences du vivant.

C’est cela l’antidote
La réelle médecine

Quand on est en paix, il ne peut y avoir de maladie

Quand on prie avec le cœur, on peut ressentir la paix
Elle s’installe petit à petit, elle se nourrit d’elle-m’aime et reste durablement Être en paix est très joyeux, ce n’est pas que de la sagesse

C’est accueillir le monde en soi
La montagne, la cascade, le lion et la forêt

Je prie tous les jours pour que la lumière soit dans le cœur humain
Je prie tous les jours pour que l’amour soit dans l’esprit de l’homme et de la femme
Je prie pour toutes les âmes qui sont parties
Je prie pour les âmes qui vont venir
Je prie pour les anges et pour les archanges
Je prie pour le peuple animal, merci pour sa tendresse
Je prie pour les cascades et les forêts
Je prie pour la terre et ses cristaux
Je prie pour la beauté et la légèreté

Travailler avec le divin, nourrir le divin en soi

Cyril

Laisser un commentaire...