Notre rencontre avec le maître tibétain Phakyab Rinpoche

Puissent tous les êtres sensibles connaître le bonheur et les causes du bonheur !
Puissent tous les êtres sensibles être délivrés de la souffrance et des causes de la souffrance !
Puissent tous les êtres sensibles ne jamais être séparés de la joie suprême qui est au-delà de la peine !
Puissent tous les êtres sensibles demeurer dans l’équanimité, libres de partialité, d’attachement et de haine !

A l’initiative de Céline Menguy (qui anime des stages de MBSR à l’Arbre aux étoiles, et qui est très impliquée dans la cause tibétaine), nous étions ravis d’accueillir Phakyab Rinpoche à l’Arbre aux étoiles le 6 novembre 2018, venu en repérage. Nous avions déjà rencontré Phakyab 10 jours auparavant lors des enseignements sur le Bouddha de Médecine à Paris le 27 octobre.

Nous étions honorés de sa présence et ce fut un partage simple autour d’un repas, dans la rencontre de nos humanités.

Pour ceux qui ne connaissent pas Phakyab, il fut un abbé des monastères d’Ashi, de Lithang et de Golok au Tibet oriental, avant d’etre emprisonné par les Chinois en 2000. Il subit de mauvais traitements, dont la torture : son pied droit se gangrène. Il réussit pourtant à s’évader et se réfugie à New York en 2003. Devant la gravité de son état, les médecins américains préconisent une amputation immédiate.

Toutefois,  le Dalaï-lama l’engage à chercher en lui-même la guérison et, une fois guéri, à enseigner au monde comment guérir.

Ayant soigné sa gangrène exclusivement par la méditation et les mantras, Phakyab Rinpoché participe aujourd’hui à des protocoles de recherche internationaux sur les bienfaits thérapeutiques de la méditation.

Ma première mission, en tant qu’être humain par Phakyab Rinpoche

En tant qu’être humain, dès treize ans, j’ai offert ma vie au service de tous les êtres. Dans mon expérience du monde, j’ai donc adopté une attitude d’ouverture, de confiance et d’accueil spontané de tous ceux que le mûrissement du karma met sur mon chemin. Aucune personne rencontrée ne m’est étrangère. Je retrouve en chacun et chacune des frères et des sœurs en humanité.

Le livre « La méditation m’a sauvé » par Phakyab Rinpoche et Sofia Stril-Rever
Après avoir subi la torture dans son pays occupé, l’abbé tibétain Phakyab Rinpoché se réfugie à New York en avril 2003. Il est hospitalisé d’urgence pour une gangrène sévère au pied droit. Alors que les médecins préconisent une amputation immédiate, il reçoit du Dalaï-lama ce message : « Pourquoi cherches-tu la guérison à l’extérieur de toi ? Tu as en toi la sagesse qui guérit et une fois guéri tu enseigneras au monde comment guérir. »

Lien internet du livre ici

Lien internet du site de Phakyab Rinpoche ici

 

Un Commentaire

  1. Evelyne MARC
    a écrit le 5 décembre 2018 à 19 h 24 min

    Magnifique. Je suis très heureuse pour vous de cette belle rencontre.
    Amicalement.
    Evelyne M

    Répondre

Laisser un commentaire...